Analyse des offres : on informe DÈS QUE l’on rejette, sous peine d’annulation du marché public

Commet un manquement, ayant nécessairement lésé le soumissionnaire évincé, le fait pour l’acheteur d’avoir mis quinze mois après la réunion de la commission d'appel d'offres et la notification du courrier de rejet à la requérante dès lors que l'expression "dès que » [l’acheteur a fait son choix, il le communique aux candidats et aux soumissionnaires dont la candidature ou l'offre n'a pas été retenu]  de...

Ce contenu est uniquement réservé aux membres Basic , Prémium, Suprême, et VIP annuel Pro .
Se connecter S’abonner

A lire également